Retour
Le Service des Vins d'Alsace
Quelques conseils pour apprécier au mieux les vins alsaciens

Il existe de très nombreux verres susceptibles d'abriter quelques centilitres de liqueur alsacienne, mais nous dégagerons ici cinq grandes catégories de verres utilisées pour le service des vins de la région :

- le verre traditionnel d'Alsace, au pied vert,

- le verre INAO, la plupart du temps utilisé par les viticulteurs pour la dégustation,

- le verre «Crocodile», du nom du célèbre restaurant alsacien et créé en 1988 par Monique Jung et Gilbert Mestrallet (cliquer ici),

- Le verre «Riesling Grand Cru» de la verrerie autrichienne Riedel (cliquer ici),

- le verre «Grand Cru Serge Dubs», du nom du célèbre sommelier de L'Auberge de l'Ill et créé en 2004 (cliquer ici).

Le choix du verre

On laissera le soin à chacun de faire sa propre opinion sur les qualités esthétiques et fonctionnelles de ces différents types de verre.

On conseillera néanmoins d'éviter ces verres typiquement alsaciens, au vert certes folklorique, mais à l'évidente inefficacité olfactive.

On préférera également, selon nous, les verres Crocodile, Riedel et Serge Dubs au verre INAO, moins élaboré que les précédents.

Traditionnel
INAO
La température de service

On se référera ici aux recommandations de Serge Dubs, contenues dans son ouvrage consacré aux grands crus d'Alsace. Concernant la température de service, il est l'un des rares experts à faire la différence entre les différents cépages et à tenir compte de la teneur en sucres des vins. Ainsi, selon le meilleur sommelier du monde 1989, les vins d'Alsace doivent, de manière générale, être servis à une température comprise dans une fourchette de 8 à 10°C, les vins les plus sucrés devant s'approcher des 8°C.

Serge Dubs dresse également une liste de spécificités, concernant la température de service des VT, SGN, mais aussi du muscat et du pinot noir :

Muscat : jusqu'à 6°C - VT-SGN : 6 - 8°C - Pinot noir : 16°C.

Concrnant le carafage des vins, Robert Parker indique dans son célèbre guide " qu'il n'y a pas de réponse toute faite concernant l'aération des vins, si ce n'est qu'aucun vin blanc ne demande à être aéré à l'avance". Voilà une affirmation un peu surprenante. Plusieurs types de vins alsaciens méritent selon nous une aération.

C'est le cas tout d'abord de ces vins légèrement perlants, du fait de leur teneur perceptible en gaz carbonique. Ainsi, certains rieslings, pinots gris et gewurztraminer demandent parfois à être carafés pour éliminer leur micro-bulles qui pénalisent quelque peu la perception de leur complexité aromatique.

De même, certains vins de qualité plus qu'honorable qui atteignent 5-6 ans d'âge peuvent parfois être «fermés», au même titre que certains bordeaux ou bourgogne. Une aération d'une bonne demi-heure saura les réveiller.

Enfin, les vins vieux apprécieront également une aération conséquente et pourront dès lors exprimer toute leur richesse.

Le carafage des vins d'Alsace
Retour
Consultez toutes nos archives