Retour à la carte
Retour aux 50 grands crus


Domaine Klein aux Vieux remparts
Route du Haut Koenigsbourg
68590 Saint-Hippolyte
03.89.73.00.41
vins-alsace@klein-aux-remparts

L’Alsace, dit-on, n’est pas une terre de vins rouges. Le Domaine Klein aux Vieux Remparts prouve à lui seul le contraire, en proposant sur sa carte pas moins de 12 rouges de Saint-Hippolyte d’une qualité parfois déconcertante.

Si l’ensemble de ces vins est à recommander, on portera néanmoins notre coup de coeur sur le Rouge de Saint-Hippolyte Langenberg 2005, à 10 euros tout rond et issu de vignes de 45 ans d’âge. Ce petit bijou révèle un fruité, une densité, une souplesse et une fraîcheur assez surprenantes pour un pinot noir alsacien.

Mais comment passer sous silence le Rouge de Saint-Hippolyte 2004, au même prix, racé, fin, harmonieux et marqué par son terroir ou encore les vieux millésimes, tel le 1990, d’une superbe longueur, puissant et d’une structure tannique bien prononcée. Les pinots noirs du Domaine n’ont assurément rien à voir avec ces vins rouges « à boire dans l’année ».
Cote 20dalsace.com
Leur matière leur permette en effet d’affronter de très longues années de garde et les patients seront récompensés en laissant reposer dans la fraicheur de leur cave certains millésimes, comme le 2003, par exemple, qui demande encore un peu de temps pour exprimer tout son potentiel. Vraiment, et on le redit encore, si vous êtes à la recherche de vrais vins rouges alsaciens, faites sans tarder une halte chez Françoise et Jean-Marie Klein.
Face à la beauté de tous ces pinots noirs, les blancs du Domaine peuvent paraître légèrement plus fades. Les gewurztraminers, qui ont le grand mérite d’être assez secs, manquent peut-être de puissance aromatique.

Les pinots gris nous semblent plus réussis et raviront ceux qui, malgré leurs efforts, ne trouvent plus sur le marché que des vins sucrés. Ici, le cépage est vinifié sec, à l’ancienne, et supportent également une longue garde, comme en témoigne ce Pinot gris Geissberg 1993 (un terroir à ne pas confondre avec le Geisberg avec un seul « S ») de toute beauté avec sa magnifique acidité finale.

Quant aux rieslings, ils se montrent bien typiques du cépage, comme ce Riesling Schloesselreben 2001, bien sec (une caractéristique du domaine, on le répète), ou son vieux cousin de 1996, vif, nerveux et minéral.
N’oublions pas les muscats, avec par exemple le 2004 à 9 euros, à la finale saline et qui commence à s’aniser, ou le 2006, au nez et à la bouche de raisins frais, sec et classique. Enfin, on ne terminera pas sans avoir évoqué le Rosé du Domaine, le Rosé de griotte 2005 à 7,50 euros, un vrai ( !) rosé parfumé qui fera son effet sous les tonnelles en pleine chaleur estivale.

Le Domaine Klein aux Vieux Remparts ? Un passage obligé pour ses pinots noirs, pour les «nostalgiques» de vins secs quel que soit le cépage, mais aussi pour les fins gastronomes qui trouveront là des conseils très avisés en matière d’accords.


(Tarifs indiqués : octobre 2007)


Valeur sûre : Rouge de Saint-Hippolyte Langenberg 2005 à 10 €
Curiosité : Rosé de griotte 2005 à 7.50 €