Retour aux archives de A la une !
Suivez le guide !

Bettane, Parker, Hachette ; voilà les trois grands guides vinicoles qui se partagent la majeure partie du marché. Mais quelles sont les spécificités de chacun ? Comment présentent-ils leurs informations ? Quelle place accordent-ils aux vins alsaciens ? Vers quel guide s'orienter pour obtenir les renseignements que l'on recherche sur les vins d'Alsace ?

20dalsace.com vous propose ce mois-ci un petit comparatif en vous présentant les points forts et les points faibles de ces trois guides.
Les grandes lignes
C'est peut-être le guide qui donne les informations pratiques les plus complètes sur les producteurs : superficie du domaine, encépagement, production totale annuelle, adresse postale, mail, site Internet et indication des heures de visite, rien ne manque à ce niveau.

Les vins dégustés sont notés sur 10, bénéficient d'un marquage spécifique s'ils sont d'un excellent rapport qualité/prix et sont listés à la fin du commentaire concernant leur producteur. Le prix de chaque vin est indiqué, contrairement au Parker et au guide Hachette qui ne donnent que des fourchettes de prix plus ou moins vastes.

Les producteurs sont classés par ordre décroissant de leur niveau d'excellence. On compte dans le Bettane 3 producteurs à trois étoiles (Deiss, Zind-Humbrecht, Mme Faller et ses filles (Domaine Weinbach)), 10 producteurs à deux étoiles, 16 à une étoile et 37 sans étoile. Au total, ce sont 66 viticulteurs alsaciens qui sont présentés
Le Bettane
Le principal atout du guide Parker réside dans la mine d'informations que contiennent les commentaires de dégustation. Chaque vin, noté sur 100, est présenté en long et large, avec ses aspects olfactifs et aromatiques, le tout enrobé dans un style qui met souvent l'eau à la bouche.

Contrairement aux deux autres guides, Parker donne des indications précises sur le potentiel de garde de chaque vin dégusté. 32 producteurs alsaciens sont présentés ici, par odre alphabétique : parmi eux, 9 sont considérés comme exceptionnels (Burn, Deiss, Kreydenweiss, Albert Mann, Schleret, Schoffit, Trimbach, Domaine Weinbach, Zind-Humbrecht), 7 comme excellents, 11 comme bons et 2 comme moyens.
Le Parker
Le guide Hachette
Il se démarque des deux autres par son approche différente, puisqu'il présente des vins qui sont classés par cépages et par grand cru et non pas par producteur.

Il est certainement le moins élitiste des trois guides et s'attarde ainsi plus volontiers sur des bouteilles que ses deux concurrents auront délaissé. Difficile ici de faire le calcul du nombre de producteurs cités, mais il est largement supérieur aux deux autres guides.
Quelques critiques sur les critiques
Si ces guides ont chacun leurs qualités, ils ont aussi leurs défauts. Le guide Hachette, qui prend le parti de classer les bouteilles sans les regrouper par producteur, ne permet pas d'avoir une vision globale sur un domaine, même si parfois les commentaires de dégustation précisent le contexte général.

On choisira ainsi un autre guide pour se faire une véritable idée sur tel ou tel producteur. En revanche, cette présentation permet de mettre à jour une ou deux bouteilles excellentes d'un producteur qui, faute de produits de qualité, ne pourrait trouver sa place dans une présentation par domaine.

Concernant le Bettane, on y trouve finalement peu d'informations sur les vins dégustés, puisque les commentaires sont réduits et principalement axés sur la présentation générale de chaque domaine. Néanmoins, ce guide a le mérite de faire le tour de 66 domaines, soit plus du double que le Parker, et donne une bonne vision d'ensemble sur chacun d'entre eux

Les commentaires livrés dans le guide Parker sont sans conteste les plus longs et les plus détaillés. Mais il y a le revers de la médaille : le nombre de producteurs présenté est finalement faible (une trentaine, rappelons-le) et on s'attarde parfois un peu trop sur certains producteurs, fussent-il exceptionnels (pas moins de 18 pages sont consacrées au seul domaine Zind-Humbrecht) . On regrettera également le manque de précision ou même d'information sur les prix, indiqués lorsqu'ils le sont par des lettres correspondant à des fourchettes de grande amplitude.
Les bizarreries

Il est des producteurs incontournables, en tout cas présentés comme tels par un guide, et qui ne trouvent pas leur place dans les autres, même au niveau le plus inférieur. C'est le cas de Charles Schleret et du domaine Barmès-Buecher, le premier exceptionnel et le second excellent aux yeux du Parker, mais tous deux totalement absents du Bettane.

D'un autre côté, Seppi Landmann, grande figure du vignoble alsacien, est "oublié" dans le Parker. Et que dire aussi de l'absence du domaine Ernest Burn dans le guide Hachette qui, pourtant, "ratisse large" comparé aux deux autres guides. Au-delà de toute considération stylistique et conceptuelle, il paraît donc préférable de cumuler les guides afin d'être sûr de ne pas passer à côté d'un grand producteur ou d'une grande bouteille d'un petit producteur.

Et puis, n'oubliez pas que vous pouvez aussi vous référer à nos petits compte rendus de visite qui, s'ils n'ont rien de professionnels, donnent des infos parfois complémentaires à celles disponibles dans ces trois guides. Par exemple, le Bettane ne parle pas du fabuleux Tokay Vieilles Vignes 2000 de Marc Tempé (un rapport qualité/prix/plaisir à couper le souffle !) et le Parker ne mentionne pas l'excellent rapport qualité/ prix des Vendanges Tardives de Gustave Lorentz. Deux petites choses qui donnent sa raison d'être à notre site.

 

 




   
A la une du mois de Mai 2004