La section "Alsace", ou plutôt la catégorie "Alsace et vins de l'Est" ne représente aujourd'hui qu'environ 5% des enchères vinicoles.

Un pourcentage presque dérisoire, qui s'explique en grande partie par le défaut de notoriété des vins alsaciens.

Dans un entretien au Figaro, l'expert bordelais Alex de Clouet, spécialiste des ventes aux enchères, déclarait le 10 avril denier que, contrairement aux champagnes, les vins d'Alsace se vendent aujourd'hui très mal car ils sont totalement "démodés".

Si l'affirmation paraît un peu abrupte, force en tout cas est de constater que les acheteurs de vins d'Alsace ne se bousculent pas, loin de là, sur les enchères d'eBay.

Néanmoins, il serait erroné de tirer des conclusions hâtives sur cet état de fait, car si l'on y regarde d'un peu plus près, on s'aperçoit bien vite que l'offre alsacienne est, somme toute, bien peu attractive sur le géant de l'enchère.

Des produits bien souvent indignes d'intérêt y sont proposés, comme ce "Superbe riesling 2004" dont on ne connaît pas la provenance, ce pinot blanc 1969 de chez Edel Frères à Mittelwihr, très certainement imbuvable au jour d'aujourd'hui, ou encore ce lot de 120 riesling 2002 dont, franchement, la plupart des internautes ne sauraient que faire.

Seules les bouteilles d'exception - vendanges tardives et sélection de grains nobles -, issues des grands domaines tels que Trimbach, Faller, Hugel ou encore Zind-Humbrecht, attisent inévitablement la convoitise des visiteurs.

En revanche, les flacons des autres vignerons, qui paraissent parfois très intéressants, ne semblent guère provoquer de réel enthousiasme. L'Alsace se résumerait-elle à ses stars ? C'est en tout cas le constat que l'on pourrait tirer de ce petit tour d'horizon.

Voilà peut-être, reflété sur eBay, le "drame" des vins d'Alsace : une région viticole à la formidable diversité mais paradoxalement et bien trop souvent réduite à ses principales têtes d'affiche.

Du coup, les seules véritables "affaires" qu'il semble possible de réaliser sur eBay concernent les bouteilles "intermédiaires", celles issues de vignerons encore peu connus du grand public mais réputés au niveau local.

Enchères et damnation

Depuis déjà quelques années, le site Internet eBay s'impose comme le premier site de ventes aux enchères en France. 15 000 Français vivraient aujourd'hui de leurs transactions effectuées par son intermédiaire.

Le petit monde du vin et de ses amateurs s'est rapidement tourné vers cette nouvelle forme d'e-commerce, la plupart du temps réalisée entre particuliers. Le mythe de la "bonne affaire" a conduit acheteurs comme vendeurs à fréquenter assidûment les pages de cette brocante planétaire.

A ce jour, environ 7000 enchères concernant directement le vin sont en cours sur eBay. Ce sont les vins du Bordelais qui se taillent la part du gâteau, puisque 2/3 des enchères concernent des bouteilles girondines.

A la une du mois de juin 2007

Pinot blanc 1969
mise à prix : 9.99 euros



   
Retour aux archives de A la une !