Consultez toutes nos archives

Un Grand Cru est un secteur géographique au périmètre strictement délimité et d'une superficie variable qui, par ses caractéristiques géologiques et climatiques spécifiques, rend particulièrement favorable l'expression des quatre cépages reconnus par cette appellation (riesling, muscat, gewurztraminer, tokay pinot gris).

C'est le 20 novembre 1975 que l'appellation est juridiquement instituée en Alsace, avec le classement du Schlossberg (situé sur les communes de Kaysersberg et de Kientzheim) au rang de Grand Cru. Les décrets de 1983, de 1992 et de 2001 viendront par la suite consacrer d'autres terroirs et définir avec plus de précisions les conditions d'attribution de l'appellation.

Aujourd'hui, et après le passage du Kaefferkopf en grand cru le 14 janvier 2007, les Grands Crus alsaciens sont au nombre de 51. 18 sont situés dans le Bas-Rhin et 33 dans le Haut-Rhin. Leur superficie est très variable, puisque le plus petit, le Kanzlerberg, sur la commune de Bergheim, ne s'étend que sur 3 hectares, alors que le Schlossberg s'étale sur plus de 80 hectares.

La production des vins d'appellation Grand Cru ne représente que quelques % de la production totale alsacienne.

Les notions de Vendange Tardive et de Sélection de Grains Nobles (cas des vins produits avec du muscat, du riesling, du pinot gris ou du gewurztraminer récoltés en surmaturité) ne s'appliquent pas obligatoirement à l'appellation Grand Cru. Les vignerons alsaciens peuvent en effet produire ces deux types de vins sur des parcelles qui ne possèdent pas l'appellation.

Néanmoins, ces deux mentions particulières sont strictement encadrées, notamment en ce qui concerne la quantité de sucre naturel minimale que doivent contenir les raisins.